Qui nous sommes

INRF est dédié au progrès de la science dans le domaine de l’interaction des systèmes biologiques – tout particulièrement la santé humaine – avec les champs électromagnétiques. Ce domaine a longtemps été négligé par la science « officielle » et aujourd’hui encore le travail scientifique est notoirement sous-financé par rapport à l’importance des enjeux. Les scientifiques souhaitant travailler dans le domaine sont souvent amenés à biaiser leurs conclusions ou à participer d’une manière ou d’une autre à l’entretien de la confusion et de l’ambigüité. Les télécommunications sont devenues un tel symbole de progrès et ont pris une telle importance dans nos vies que la plupart des gens ont des difficultés à prendre en considération les questions relatives aux effets de ces technologies sur la santé.

Nous nous consacrons à examiner les questions essentielles dans notre domaine avec sérieux, mais aussi sans tabous. Nous avons été les premiers surpris par nos propres résultats. Mais parfois la réalité peut différer très notablement des convictions de l’être humain. Pendant des milliers d’années nos ancêtres ont cru que la terre était plate, hors elle était ronde, ce qui était inconcevable pour eux. De la même manière le fait que les champs électromagnétiques interagissent fortement avec la santé humaine est inconcevable pour beaucoup d’entre nous. Le fait que cette interaction soit en même temps subtile et complexe est peut-être encore plus inconcevable. Mais une réalité inconcevable est une réalité quand même.

INRF a été fondé par Vincent Lauer qui a initié l’analyse systématique des effets des ondes électromagnétiques sur le système immunitaire et leur interprétation dans le cadre des concepts généralement acceptés en physique et biologie. Il était auparavant scientifique et inventeur dans le domaine de la microscopie.

Vincent Lauer reçoit le SPIE Best Technology Award au European Photonics Innovation Village, en 2008